26.31 : voyage en Croatie

LES INSTRUMENTS UTILISÉS

Contrairement à la plupart de mes compositions, je me suis basé sur la vidéo pour composer ce titre et non l’inverse. Il s’agit donc d’un projet de musique à l’image.

Je cherchais une mélodie assez neutre et un rythme plutôt enjoué qui correspondrait à l’enchaînement rapide des plans. J’ai donc commencé par composer une base de trois accords au piano avant d’y superposer une guitare pour le côté acoustique et naturel. J’ai aussi utilisé des percussions africaines pour renforcer le rythme ainsi que l’aspect boisé et chaleureux du morceau.

L’instrument virtuel utilisé en introduction est extrait du module « Evolve Mutations 2 » de chez Native Instruments. Il donne à la fois un côté doux, frais, aquatique et moderne de par ses sonorités électro-acoustiques.

Le module Kinetic Metal permet lui-aussi de créer des ambiances très intéressantes. Ici, il marque le changement de décor et vient accentuer la notion de voyage. Il contrebalance la régularité du rythme par des mouvements sonores aléatoires, ce qui rend le morceau imparfait et plus vivant.

LE TOURNAGE DU CLIP

Le clip « 26.31 » a été tourné par Romuald Kabala lors d’un voyage en Croatie. Pour le matériel, il a choisi un simple iPhone 6S en résolution 4K, sans accessoires supplémentaires.

Les plans en ville ont été filmés à Split, capitale de la Dalmatie et seconde ville la plus peuplée de Croatie après Zagreb.

D’autres images ont été prises au parc national de Krka. Il s’étend à quelques kilomètres de Šibenik, ville réputée pour sa cathédrale Saint-Jacques. Les chutes de la rivière Krka sont impressionnantes. Longue de plus de soixante-dix kilomètres, cette rivière coule dans de profonds canyons avant de se jeter dans la mer Adriatique.

Vous pouvez également voir des paysages du parc national des lacs de Plitvice (ou Plitvička Jezera). Il comprend seize lacs, qui ont la particularité de se déverser les uns dans les autres par une ou plusieurs chutes d’eau. Au total il est possible d’admirer quatre-vingt-douze cascades sur un dénivelé de plus de cent trente mètres.

Romuald a réalisé le montage avec Adobe Première et After Effects.

Cry of Sirens

LES INSTRUMENTS UTILISÉS

Ce morceau zen a pour but de vous faire voyager dans une ambiance chimérique et sous-marine.

Il commence par des percussions et des sons de cymbales inversés. J’ai également utilisé le module « Evolve Mutations » de chez Native Instruments pour l’aspect fantastique ainsi qu’un xylophone qui démarre à la moitié du morceau.

Le thème principal a été réalisé avec deux pianos superposés : l’un à la fois doux et froid, auquel j’ai donné un aspect raisonnant et aquatique, l’autre est un simple piano droit, feutré, aux sonorités intimistes.

La flûte à la fin du titre est un Kaval, très utilisé dans les musiques traditionnelles des Balkans (Serbie, Bulgarie, Macédoine, Albanie, Grèce), de Turquie, d’Arménie et d’Égypte.

LE TOURNAGE DU CLIP

Le clip de « Cry of Sirens » a été tourné dans le golfe du Morbihan. Ce lieu a la particularité de bénéficier d’un micro-climat, les jours de pluie y sont bien plus rares qu’ailleurs en Bretagne et c’est très agréable. C’est donc par une belle journée ensoleillée que nous sommes partis en mer.

Concernant le matériel utilisé, j’ai choisi la GoPro Hero 4 qui a l’avantage d’être waterproof, un stabilisateur 3 axes Feiyu Tech G4 ainsi qu’une perche. Les couleurs GoPro étant assez fades, j’ai rajouté plusieurs filtres et effets au montage sur Final Cut Pro X pour que l’ambiance visuelle corresponde mieux au morceau.

Merci à mon ami Sébastien et à son papa présent sur la vidéo. Nous avons passé une belle après-midi sur ce bateau de pêche, même si nous sommes rentrés bredouille… (« ou plutôt, brecouille comme on dit dans le Bouchonnois »).