· 

#nakan

COMPOSER POUR UNE ENTREPRISE


Il y a quelques semaines, j’ai été contacté pour produire une chanson sur un produit bien spécifique : la granule de PVC qui compose le disque vinyle et qu'on utilise également dans d'autres secteurs : automobile, médical, packaging, industrie du bâtiment...

 

Résinoplast, leader mondial dans le domaine et filiale d'IVY GROUP, travaille donc principalement en B2B, mais le but était de présenter leur marque "Nakan" au grand public à l'occasion d'un événement international : le Disquaire Day.
 

Moi qui aime les challenges et les nouveaux défis, j'ai tout de suite accepté le projet.

La demande de ce nouveau client était la suivante : valoriser leur marque à travers une chanson à texte un peu dans la veine de la Radarophobie, sur un style chanté/parlé à la Gainsbourg. 

 

J'ai commencé par faire des recherches sur le produit afin de m'imprégner au maximum de l'univers de l'entreprise et de l'identité de la marque Nakan. Il ne fallait pas composer pour moi, mais pour eux. Je me suis donc détaché de mon style habituel pour m'adapter à leur projet, tout en gardant mon emprunte.

 

L'important c'est de se mettre dans la tête du client, et de comprendre exactement ce qu'il imagine. Il n'est pas forcément évident pour lui qui n'est pas musicien d'exprimer clairement ce qu'il attend, alors nous communiquons essentiellement avec des adjectifs, des couleurs, des émotions ou des textures. "Je voudrais un titre un peu électrique, avec un côté punchy et moderne, mais une influence 80's, dans une ambiance assez colorée, dans l'esprit de tel ou tel artiste..."

Au départ, j'ai proposé une composition électro/swing, pour mêler la modernité de l'électro au côté rétro du swing, ce qui collait bien à l'esprit vinyle. Finalement c'est l'électro/pop qui a été choisi. J'ai donc proposé une nouvelle composition et la base a rapidement séduit.

 

Pour le texte, j'ai tout de suite été inspiré et après trois allers-retours, c'était validé. C'est la façon de l'interpréter et la musique qu'il faut ensuite adapter pour que l'ensemble soit équilibré et en adéquation avec les attentes du client.

 

Ensuite c'est une histoire de détails, il y a souvent un instrument, un son ou quelque chose qui ne plaît pas, mais il faut beaucoup échanger pour comprendre de quoi il s'agit exactement. Alors on essaye, on replace, on prend du recul, on réenregistre la voix, on adapte les arrangements, on modifie le mixage et on finit par tomber d'accord. Mais cette étape demande en général beaucoup de temps et de travail.


Une fois la chanson validée par toute l'équipe arrive le mastering... Dernier coup de vernis qui va permettre de finaliser le titre et de le rendre tout beau tout propre.


UN CLIP SUR-MESURE


Il fallait aussi réaliser un clip moderne et rythmé, qui illustrerait parfaitement le produit. Après avoir récupéré les images de base et quelques photos, j'ai pu retravailler, recouper, recolorer et intégrer l'ensemble au montage. J'ai calé les changements de plans sur le rythme de la chanson et j'ai choisi de placer les mots du refrain sur les images pour accentuer l'impact des paroles dès la première écoute.

 

Une fois la base validée, il restait encore quelques détails à régler : le choix des polices, l'ordre des images, le logo, le contenu du générique... Et après quelques modifications, la vidéo était terminée.

L'INTERPRÉTATION


L'étape finale de cette mission s'est déroulée le 22 avril 2017, jour du Disquaire Day, sur la scène de l'Exode à Reims. Deux cents invités étaient attendus : particuliers, presse, professionnels et membres de l'entreprise.

 

Lors de cet événement privé, présenté et animé par Jean-Marc Laurent, j'ai eu l'occasion de chanter deux titres sur scène : Nakan mais aussi la Radarophobie

 

J'ai passé un excellent moment aux côtés d'Arnold Turboust - compositeur d'Etienne Daho - de Yann Le Ker et de Richard Conning.

 

C'est toujours un plaisir d'avoir de bons retours après une prestation scénique, de réussir une mission et surtout de satisfaire le client avec une création artistique. C'est encourageant, valorisant et ça donne envie d'enregistrer de nouveaux titres et de répondre à de nouveaux projets.

 

Si vous aussi vous souhaitez faire appel à mes services pour une création sur-mesure, écrivez-moi ci-dessous ou via l'Espace Pro.


PAROLES DE LA CHANSON


C’est une granule de PVC

Qui s’empresse d’être pressée

Pressée par la presse

Relayée dans la presse

 

Vois le produit Nakan éclore

Ressens ces vibrations sonores

Toutes ces galettes multicolores

Pour une qualité record

 

Ecoute ce son

Ce sont des disques

Indiscrets... Façon Nakan

 

Regarde ces couleurs

Leurs reflets, leur chaleur

Discontinue

 

Ils sont tellement vinyles

Nakan a du style

C’est indiscutable

 

Galette brune ou rouquine,

Ou blonde platine

Platine de DJ

 

(instrumental)

 

Pas de risque de perte de qualité

Avec le disque le MP3 est disqualifié

10 disques indiscrets valent mieux que 100 CDs

Sans céder à la tentation tu n’auras pas de meilleur son

 

Même dans l’obscurité, il se fait remarquer

Couleur, noir ou blanc, innovation Nakan

Le vinyle naissant, luminescent

Aux couleurs jaillissant, dans le noir pétillant

 

(Refrain / Instrumental)


REMERCIEMENTS

C'était un vrai plaisir de travailler sur ce projet, merci à ceux qui m'ont fait confiance tout au long de cette mission.

De gauche à droite : Jean-Marc Laurent, Valérie Frapart, moi, Arnold TurboustJérémy DauchinRichard ConningYann Le Ker, Chloé Virey. Merci également à Bertrand Repelin, président d'IVY GROUP